30 mai 2016

Mes débuts ...

  Les premiers dessins que j'ai ... copié, sur des images glanées ça et là ... C'était il y a un peu plus d'un an !  Le zentangle, parait-il que ça porte ce nom !  J'ai du en faire des ... dizaines du genre, et j'en ai pas mal donné, mais quelques uns viendront par la suite, notamment mon éléphant géant !   
Posté par gyrus à 14:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 mai 2016

Quai Augagneur, Lyon

Posté par gyrus à 19:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 mai 2016

6ème continent, rue Saint Michel, Lyon

  Piètre qualité du scanner ... 
Posté par gyrus à 19:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 mai 2016

Chili sin carne

Posté par gyrus à 19:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 mai 2016

Affiche HDN

Peut être la future affiche d'une future session de l'Hôpital des Nounours ...  Qu'est ce que c'est que ça ? Parlons un peu de l'HDN, c'est une asso d'étudiants dans les professions médicales et paramédicales (médecins, pharmaciens, kiné, ergo, ortho, inf' et tout un tas d'autres !), qui a pour but de faire découvrir, de sensibiliser, de dédramatiser le fabuleux monde des blouses blanches dans les classes de Moyennes et Grandes Section !  Merveilleux moments.
Posté par gyrus à 19:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 mai 2016

Crackers au parmesan

A force de trainer sur Pinterest, j'ai eu, envie moi aussi, de recopier mes recettes testées de manière illustrée ! 
Posté par gyrus à 13:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 mai 2016

Salamandre ... ou petite bête vévérte !

Parce que la salamandre... c'est Chambord, Parce que Chambord...c'est l'enfance, Parce que l'enfance...c'est les souvenirs...  
Posté par gyrus à 15:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 mai 2016

Un p'tit poème

Sur la route, d'un merveilleux été, plein de joie et de gaité,  Là où raignaient insouciance, rires et tranquilité, Discret d'abord, tu t'es faufilé dans mes pensées,  Acharné, tu es venu m'habiter, jusqu'à me hanter.   Depuis longtemps, je ne te savais point absent, Te minimisant, te pensant insignifiant. J'ai cru, naïvement, pouvoir t'oublier, Ne m'imaginant pas te mériter, je n'osais te dévoiler.   De qualités tu as emmergé, en vice tu t'es transformé, La ruse et l'habileté nous ont permises de nous... [Lire la suite]
Posté par gyrus à 20:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]